Nos étapes

 

Les étapes et les "mini-circuits" que nous vous proposons ici font partie des lieux (villes, parcs, îles, sites naturels…) les plus captivants du Brésil.

Une fiche en présente les principaux attraits et vous propose des hôtels et pousadas, en catégories moyenne et supérieure. Ceux-ci nous sont tous connus : nous les avons visités ou nous y avons séjourné au cours de ces dernières années.

Une fois que vous aurez une idée plus précise de votre circuit et du type d’hôtels où vous souhaitez loger, demandez-nous un Devis personnalisé que nous vous fournirons dans les plus brefs délais par courriel.

Si vous cherchez l'inspiration pour concevoir votre circuit ou si vous préférez l'organisation d'un circuit pré-établi en individuel, nous vous invitons à consulter la rubrique Circuits qui en présente une petite dizaine.

 

 

Rio de Janeiro

La baie de Guanabara qui fait face à Rio de Janeiro, fut découverte par des navigateurs portugais conduits par Gaspar de Lemos, le 20 janvier 1502, jour de la Saint Sébastien. Prenant celle-ci de prime abord pour l'embouchure d'un fleuve, ils baptisèrent le lieu "São Sebastião do Rio de Janeiro" (Saint Sébastien de la Rivière de Janvier).

Mais, comme le relate Jean-Christophe Rufin dans son passionnant roman Rouge Brésil (Gallimard), ce sont les Français qui s'y installèrent en premier et s'en firent chasser en 1560 par les Portugais.

Trois journées (et trois soirées) constituent le minimum nécessaire pour appréhender les différentes facettes de la Cidade Maravilhosa (la ville merveilleuse) : ses plages, bien évidemment, ses églises et ses maisons coloniales qui côtoient une architecture moderne, ses quartiers secrets, son extraordinaire forêt de Tijuca…

Durée de séjour minimale recommandée : 3 jours, 3 nuits.

Principaux centres d'intérêt touristique :

Outre, bien entendu, le Pain de Sucre (Pão de Açucar), le Corcovado, le parc de Flamengo, les plages de Copacabana et d'Ipanema, pour apprécier l'atmosphère de Rio de Janeiro il faut se promener, à pied le plus souvent, dans les quartiers historiques de Gloria (église N.S. da Glória) et du Centro (couvent Santo Antônio, Catedral Metropolitana, Teatro Municipal, le marché…), de Santa Teresa (que l'on rejoint et que l'on peut sillonner avec le bondinho, un très joli petit tram) et de Laranjeiras….
A cela s'ajoutent les bons restaurants et les bars où il fait bon flâner en buvant une caïpirinha et en écoutant de la musique, ce qui justifie d'y passer trois soirées.

Dates-clés à Rio de Janeiro :

- Les fêtes de Juin (las Festas Juninas) avec, notamment, la fête de Santo Antônio le 13 juin, la Saint-Jean (nuit du 23 au 24 juin) et la fête de São Pedro (patron des pêcheurs) le 29 juin qui est marquée par des processions de bateaux.- Noël et Nouvel an (grandes fêtes populaires tout au long des plages, notamment à Copacabana, Ipanema et Leblon).

Salvador de Bahia

Salvador de Bahia, qui fut la première capitale du Brésil, est sans aucun doute la ville la plus africaine de cet immense pays. Les anciens esclaves puis leurs descendants ont largement contribué à façonner cette ville fascinante à l'atmosphère si particulière. Salvador est la capitale de la capoeira, cette danse qui mime un combat au son hypnotique du berimbau, et du Candomblé, une religion qui prend ses racines en Afrique (Angola et Congo en particulier) et qui s'est progressivement mêlée au catholicisme des colons.

Les vieux quartiers de la ville haute dominent la Baie de Tous les Saints (Bahia de Todos Os Santos) et offrent des trésors architecturaux de l'âge d'or portugais « africanisés » par l’apport des esclaves qui travaillèrent si douloureusement à leur construction. 
Presque tous les soirs, le quartier du Pelourihno (le pilori, où on attachait les esclaves pour les fouetter publiquement) s'anime de musiques en tout genre et de bals populaires où l'on danse le forró, dans la rue, sur les places et dans les innombrables cafés jusqu'à une heure avancée de la nuit.

La ville basse, commerçante et moderne que l'on rejoint par le funiculaire ou par le célèbre elevador (ascenseur) Lacerda, s'étale le long de la mer jusqu'aux plages mythiques d'Itapua et d'Arembepe. De nombreux bus permettent de les rejoindre très facilement, y compris les plus éloignées. A l'arrivée, il est difficile de bouder son plaisir : immenses plages de sable avec quantité de petites gargotes où l'on peut déguster à toute heure du crabe, des crevettes frites ou encore une délicieuse muqueca de peixe (plat de poissons).

Durée de séjour minimale recommandée : 3 jours, 3 nuits.

Dates-clés à Salvador :

-La fête de Nosso Senhor do Bonfim, patron de la ville, se déroule du dimanche d'Epiphanie au dimanche suivant. 
- En juin, très nombreuses fêtes. 
- Du 4 au 6 décembre, fête populaire de Santa Barbarà.
- La fête du Bom Jesus dos Navegantes, le 31 décembre, est dédiée aux marins et aux pêcheurs

Iguaçu

Les chutes d'Iguaçu figurent parmi les plus importantes au monde après celles de Victoria au Zimbabwe et avant celles du Niagara au Canada. 
A cheval sur le Brésil et l'Argentine, elles forment un ensemble de 275 cataractes qui peuvent atteindre jusqu'à 70 mètres de hauteur et qui s'étendent sur plus de 4 km de large. Leur débit est impressionnant quelle que soit la période de l'année. 

Durée de séjour minimale recommandée : 2 jours, 1 nuit.

La plupart des chutes se trouvent sur le territoire argentin. Elles sont séparées du Brésil par la "Garganta del Diablo" (Gorge du Diable) où se déversent les eaux vers le Rio Parana dans un bruit inouï.

Des parcs ont été remarquablement aménagés au Brésil et en Argentine avec des chemins et des passerelles qui permettent de s'approcher de très près des chutes et de les surplomber. Il est également possible d'effectuer une promenade en bateau au pied de certaines d'entre elles et de les survoler en hélicoptère. Emotion garantie !

La superbe végétation subtropicale qui entoure les chutes contribue à renforcer le caractère magique de ce lieu : 2 000 espèces de plantes, arbres géants, orchidées, plus de 400 espèces d'oiseaux (perroquets, colibris, toucans...) et de nombreux animaux (jaguars, caïmans, tatous...) y sont recensés.

Les visites se font des deux côtés, brésilien et argentin. Si le parc argentin est le plus intéressant, il est néanmoins recommandé de faire les deux promenades qui offrent des points de vue complémentaires. Compter 5 bonnes heures pour le côté argentin (on peut y pique-niquer) et 2 heures côté brésilien.

De très nombreuses navettes en bus permettent de rejoindre les parcs brésilien et argentin depuis la ville brésilienne de Foz do Iguaçu.

Récife Olinda

Recife est la capitale de l'état du Pernambuco et l'une des principales villes du Nordeste. Très moderne, elle conserve néanmoins un quartier ancien autour de son marché central. Très animée toute l'année, il est rare qu'il n'y soit pas proposé un concert, une fête… en plein air.

Mais, de notre point de vue, l'attrait principal de Recife réside dans le bijou colonial que constitue la petite ville d'Olinda située à 6 kilomètres de sa grande voisine. Aussi incroyable que cela puisse paraître compte tenu de cette proximité, Olinda, perchée sur une colline, dans un écrin de végétation tropicale, conserve jalousement ses ruelles qui serpentent (la pente est parfois rude pour les mollets…), avec leurs belles maisons coloniales et un ensemble d'églises baroques qui peut rivaliser avec celui de sa consœur du Sud, Ouro Prêto. 
L'ambiance y est festive toute l'année, en particulier le week-end. Quant au Carnaval d'Olinda, il est sans doute l'un des plus enjoués et des plus authentiques du Brésil.

Enfin, sachez que cette région offre un grand choix de superbes plages à quelques kilomètres de Recife et d'Olinda.

Dates-clés à Olinda :

- Fête du saint patron d'Olinda, Senhor Salvador do Mundo, le 6 août 
- Fête de la ville d'Olinda le 28 février

Sao Luis

São Luis fut fondée par les Français en 1612. Elle fut baptisée Saint Louis en hommage au roi Louis XIII.
Elle fut ensuite reprise par les Portugais qui en furent rapidement chassés par les Hollandais au milieu du XVII ème siècle. Classée Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO en 1997, São Luis offre un ensemble parmi les plus beaux et les plus homogènes de l'architecture coloniale d'Amérique Latine. Et, avec une température moyenne qui varie de 24° à 34° toute l'année et de superbes plages aux alentours, autant dire qu'il s'agit, à nos yeux, d'une étape indispensable.

La population y est particulièrement chaleureuse et il se dégage de cette ville un sentiment de quiétude festive. Les amateurs de musique et de fêtes populaires ne seront pas en reste : à São Luis se mêlent les cultures indiennes (l'Amazonie n'est pas très loin), africaines, antillaises (les fans de reggae seront surpris de la qualité et de l'originalité de la version locale de ce genre musical que l'on écoute dans les nombreux bars de la ville) et portugaises.

Juste en face de São Luis, de l'autre côté de la baie, à 1h30 de bateau, se trouve l'étonnante petite ville d'Alcantâra, classée monument historique dans son ensemble, où nous vous conseillons de passer au moins une nuit.

A quelques heures de bus ou de voiture, vous pourrez découvrir l'extraordinaire parc de Lençois do Maranhão aux paysages changeants de dunes et de piscines naturelles d'eau de mer… Une expérience vraiment unique !

Dates-clés à São Luis :

-La fête du Bumba-Meu-Boi en juin: Il s'agit d'une mise en musique, danse et spectacles en touts genres, dans certains bâtiments de la ville et sur les places d'une légende locale dont un bœuf (boi) est le héros. Des représentations se poursuivent tout au long des mois de juillet et d'août.

-Octobre : festival de musique en Octobre (donc de reggae) et de danse.

Paraty

Située à 240 km au sud de Rio de Janeiro (environ 4 heures de trajet en bus ou en voiture) au bord de l'Atlantique, Paraty est une superbe ville coloniale qui bénéficie d'une situation exceptionnelle.

Durée de séjour minimale recommandée : 3 jours, 2 nuits

Côté culture, Paraty a su préserver un très beau centre historique, d’où les voitures sont bannies, avec des rues pavées, de vieilles demeures et des églises des XVII ème et XVIII ème siècles.

Côté culture, Paraty a su préserver un très beau centre historique, d’où les voitures sont bannies, avec des rues pavées, de vieilles demeures et des églises des XVII ème et XVIII ème siècles.

Côté nature, les plus exigeants seront également comblés :
- possibilités de promenades en bateau et de plongée, notamment à l'île dos Meros, dans la baie de Paraty.
- pas moins de 7 somptueuses plages qui se nichent à proximité de la petite ville,
- promenades jusqu'au ravissant village de pêcheurs de Trindade ou sur le Chemin de l'Or (Caminho do Ouro).
- randonnées pédestres dans le Parc National da Serra da Bocaina qui présente de nombreux représentants de la flore et de la faune tropicales, des cascades, des montagnes…

En outre, Paraty dispose de nombreux bars et restaurants où vous pourrez déguster d'excellents churrascos et… la fameuse cahaça, cet alcool de canne avec lequel les Brésiliens vous concoctent la caïpirinha, le cocktail national. 

Pour profiter en toute liberté de Paraty et de ses proches alentours, nous vous conseillons d'y louer une voiture. Sachez néanmoins qu'il existe de très nombreux bus et des excursions organisées par les différentes agences de tourisme locales qui vous permettront de vous rendre aisément partout où vous le souhaiterez.

Ilha Grande

Située à 2h30 de bus+1h30 de bateau au sud de Rio de Janeiro, en face des villes de Mangaratiba et de Angra dos Reis, Ilha Grande a toutes les caractéristiques de la magnifique île tropicale.

Relief montagneux habillé d'une végétation luxuriante se reflétant dans des eaux vertes transparentes ; grandes plages de sable blanc et de cocotiers avec des vagues (inoffensives); charmantes petites criques ; promenades à pied et en bateau… 
Ilha Grande connaît une notoriété grandissante mais encore suffisamment limitée pour en faire le lieu de séjour idéal pour le farniente et les plaisirs de la nature tropicale!

Ouro Preto

Ouro Prêto signifie littéralement "or noir". Rien à voir avec le pétrole mais avec la pellicule noire qui recouvrait les pépites d'or que l'on trouvait en grande quantité dans les rivières. En effet Ouro Prêto fut fondée par des chercheurs d'or à la toute fin du XVII ème siècle. Elle s'appelait alors Vila Rica (ville riche) et fut pendant longtemps la capitale de l'état du Minas Gerais.

Classée monument historique et Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO dans son ensemble, Ouro Prêto s'étend sur plusieurs collines qui constituent autant de quartiers dominés le plus souvent par une église. Parfaitement conservée, avec ses ruelles pavées, ses perspectives, ses belles façades aux balcons en fer forgé et ses superbes églises dont beaucoup sont des chefs-d'œuvre de l'art baroque (São Francisco de Assis en particulier), Ouro Prêto dégage une atmosphère d'un autre temps. 
La ville est également le berceau d'un sculpteur et architecte génial : Antonio Francisco Lisboa, dit l'Aleijadinho, fils d'un architecte portugais et d'une esclave africaine, qui vécut à Ouro Prêto au XVIII ème siècle et à qui on doit bon nombre d'églises et de sculptures religieuses dans toute la région du Minas Gerais.

Brasilia

Passionnés d'architecture et d'urbanisme modernes, Brasilia est la ville qu'il faut impérativement visiter. Rien à voir avec la mégalopole moderne mais anarchique de São Paulo, Brasilia est un véritable musée vivant de l'architecture à l'échelle (plutôt grande) d'une ville.

Brasilia est le résultat d'un incroyable pari du début des années soixante qui consista à faire surgir de nulle part, en plein milieu du Brésil, sur un plateau à 1000 mètres d'altitude, une nouvelle capitale ultra-moderne, dont la forme générale évoque celle d'un avion, entièrement conçue par le fameux architecte Oscar Niemeyer et l'urbaniste Lucio Costa.

L'objectif était de créer une vaste zone d'activité au centre du Brésil, dans une région quasiment inhabitée. Il n'est pas certain que l'objectif ait été pleinement atteint, mais il est sûr que l'ensemble est fascinant.

Une pleine journée suffit pour en visiter l'essentiel à pied (nous insistons sur ce point). Il faut tout d'abord monter au premier étage de la tour de la télévision pour appréhender l'organisation générale de la ville, puis se diriger vers le quartier des ministères et du parlement, visiter au passage l'incroyable cathédrale Metropolitana et finir par l'église Dom Bosco aux vitraux tout bleus.

Ilha de Tinharé

Située dans la Baie de Tous les Saints, au large de Salvador, Ilha de Tinharé présente toutes les caractéristiques de l'île tropicale : plages superbes, végétation luxuriante et fleurie, pousadas confortables "pieds dans l’eau" … Bref, l’idéal pour tous ceux qui veulent s’offrir un peu de farniente et de douceur de vivre.
On rejoint l’île de Tinharé, que l’on appelle également Morro de Sao Paulo du nom de son principal village, par bateau depuis Salvador en environ 2 heures d’un agréable trajet.

Parc de la Chapada Diamantina

Le Parc national de la Chapada Diamantina, où jadis on cherchait (et trouvait !) les diamants, offre de fabuleux décors naturels de reliefs accidentés avec canyons, grottes, cascades et piscines naturelles… sur quelques milliers de kilomètres carrés.

Durée de séjour minimale recommandée : 3 jours, 2 nuits. 

On s'y rend depuis Salvador de Bahia, en bus (durée du trajet = 5 heures), ou en avion (1 heure).
De nombreuses excursions sont possibles, sans équipement particulier, à partir de la très jolie petite ville coloniale de Lençois. A pied, à cheval ou en mini-bus, vous serez accompagné par un guide local (indispensable), pour une ou plusieurs journées. Les randonnées sont multiples et réservent de nombreuses surprises aux amateurs de nature authentique.

Notre propre expérience nous a permis de constater que les enfants aiment particulièrement cette étape.

Fernando de Noronha

Située dans l’Atlantique, à quelque 500 km au large de Recife, dans le Nordeste du Brésil, l’extraordinaire île Fernando de Noronha est un parc national marin particulièrement protégé. Très peu peuplée, le nombre de touristes présents simultanément dans l’île ne peut dépasser… 400 personnes !

La trentaine de plages que compte l’île sont toutes plus belles les unes que les autres. Et c’est un véritable plaisir de passer de l’une à l’autre à pied, en bateau ou en buggy, le principal moyen de locomotion local (rassurez-vous, les buggy n’ont pas le droit de rouler sur les plages et en dehors des chemins).

Amateurs de baignades, de plongées (sans doute le plus bel espace de plongée en Amérique du Sud), de promenades en bateau et à pied…, cette étape vous concerne particulièrement. Sachez néanmoins que du fait de son éloignement du continent et des restrictions quant au nombre de touristes, il s’agit d’une étape plus chère que la moyenne au Brésil.

La saison des pluies s’étend de février à juillet et se traduit par des averses plus ou moins longues (rien à voir néanmoins avec l’Amazonie ou le Pantanal).

Le gouvernement de l’état a instauré une taxe destinée à la protection de l’environnement qui s’élève à 50 Brazilian Real par jour (environ 20 euros). Le paiement de cette taxe s’effectue en espèces ou par carte bancaire en arrivant à l’aéroport.

Alcantara

Située à 1h30 de bateau de São Luis, juste de l'autre côté de la baie, Alacãntara fut capitale de la région avant São Luis. Ceci explique le très bel ensemble architectural qu'elle offre même si celui-ci semble abandonné (ce qui participe grandement au charme du lieu).

Le petit port est animé en permanence et il fait bon flâner dans les ruelles en montant jusque sur les hauteurs du village où se trouve la belle place du Pelourinho aux abords de laquelle on jouit d'une vue magnifique sur la baie. De grandes plages de sable offrent d'agréables possibilités de baignade. Que demander de plus ?

Belém

Belém se situe à l'embouchure du fleuve Amazone. Depuis son port, partent et arrivent sans cesse les bateaux qui remontent le fleuve ou en redescendent chargés de marchandises qui seront pour partie vendues sur l’extraordinaire marché de la ville.

Belém fut une ville riche au XIXème siècle, aux temps glorieux du caoutchouc : les nombreux bâtiments d’époque, les belles places et l'étonnant Teatro da Paz, l'un des plus grands du Brésil, témoignent de cette belle époque. De plus, Belém détient une réputation méritée d'excellence gastronomique qui a su mêler les influences indienne, portugaise et africaine…

De nombreuses excursions d'une journée à plusieurs jours sont organisées sur les îles et les rivages du fleuve, au départ de Belém.

Il est également possible d'aller passer quelques jours sur l'île de Marajo (aussi grande que la Suisse), située dans le delta de l'Amazone, et qui offre de superbes plages, une faune et une flore uniques.

A quelques heures au nord-est de Belém, vous trouverez une autre île, Algodoal, petit coin de paradis, où nous vous recommandons de séjourner.

Dates-clés à Belém :
- La Semaine Sainte, entre le dimanche des Rameaux et le dimanche de Pâques. Les points culminants sont les jeudi et vendredi saints.
- En octobre, la très populaire et locale fête des bougies (le Cirio) qui s'étend sur plusieurs jours

Ile de Marajo

Située en face de Belém (on la rejoint en bateau), l’île de Marajo forme comme un bouchon à l’embouchure des fleuves Amazonas et Tocantins. Marajo connaît deux saisons : très pluvieuse de janvier à juin et plus sèche de juillet à décembre.

Les habitants se répartissent dans quelques petites villes et villages. Le reste de l’île, en partie inondée, appartient à la nature et à une faune variée, dont les fameux buffles qui s’y promènent paisiblement. La moitié Est de l’île est occupée par de la savane avec quelques bandes de forêt résiduelle. La côte est bordée de forêts de palmiers et d’une superbe mangrove. L’autre moitié de l’île est presque entièrement recouverte de forêt.

Vous l’avez compris : cette étape est hautement recommandée aux amateurs de nature sauvage et d’une faune varié

Algodoal

Située à 4h00 de bus et de bateau de Belém, la petite île d'Algodoal est un lieu rêvé pour se détendre, se promener, se baigner, déguster des plats de bon poisson et de fruits de mer… loin de la foule et du monde moderne. Ici, pas de voiture, pas d'électricité (mais des éoliennes et des groupes électrogènes qui remplissent bien leur fonction) et encore très peu de touristes. Un vrai petit coin de paradis !

Voyage Brésil | Agence de voyage spécialiste Brésil | Billet d’avion Brésil | Location voiture Brésil | Carte Brésil | Circuit Brésil | Séjour Brésil | Hôtel Brésil | Visa Brésil |
Change Brésil | Pousadas Brésil | Etapes Brésil | Carnaval Brésil | Climat Brésil | Vol Brésil | Brésil | Air Pass | Nordeste | Pantanal | Salvador de Bahia | Fortaleza | Amazonie | Rio de Janeiro |
Voyage Mali | Voyage Yémen| Voyage Jordanie| Circuit Mali | Autre VoyageVoyage Thaïlande | Voyage OmanCircuit Jordanie | Voyage Rajasthan 
Voyages avec Autre Voyage | Voyage Namibie | Circuit ChineVoyage Turquie | Voyage Malaisie | Voyage Vietnam | Voyage Perou | Voyage Georgie-Arménie | Circuits Ouzbekistan
Profil Arielle Google +

CONTACTCONDITIONS GENERALES DE VENTES MENTIONS LEGALESPLAN DU SITE
 Copyright 2009 Autre Voyage – Tous droits réservés  │ Site développé par Ilias

Licence N°O75 01 0073 - IATA : 20250845 - RCS Paris B 439 531 369 - Garantie APS -RCP : Generali France Contrat N° 56469174M Garantie 2.300.000 €